was successfully added to your cart.

Panier

Syndrome post-traumatique : témoignage

Il y a quelques semaines MDMH AVOCATS publiait un article portant titre « Militaire de retour d’OPEX, syndrome post-traumatique et violences : Voir du pays » un film à revoir » et invitait ses lecteurs et visiteurs à revoir ce film touchant. Aujourd’hui, c’est un récit autobiographique « Pourquoi l’Armée m’a quitté ... » de Monsieur Aurélien DHAUSSY que MDMH AVOCATS souhaite mettre en lumière.

« Je m’appelle Aurélien, je suis caporal-chef dans l’armée de terre français et suis aujourd’hui devant mon écran pour raconter mon histoire d’amour avec cette institution en souffrance (…) » voici les premières lignes de la préface du récit autobiographique de l’auteur, Monsieur Aurélien DHAUSSY.

Au fil des mots et des pages, on comprend que l’écriture est devenue pour son auteur un moyen de comprendre et de dépasser le syndrome post-traumatique dont il souffre.

Il y évoque son rêve, son engagement dans l’armée, ses missions, son épanouissement, la reconnaissance de ses pairs et sa fierté de servir son pays.

Mais, l’auteur y évoque aussi ses souffrances, ses maux et surtout son combat contre le syndrome post-traumatique.

Il y évoque sans ambages les crises d’angoisse ce qu’il nomme « un sentiment d’oppression, comme si une énorme masse m’écrasai la poitrine. C’est là le poids de mes angoisses, le serpent de mes peurs qui m’étreint petit à petit et me comprime la cage thoracique. Mon cœur se met alors à battre avec une force rare, comme s’il allait sortir de ma poitrine. Il tape, il tape, de plus en plus vite et de plus en plus fort, tant et si bien que je finis par l’entendre. Je m’étouffe, ça cogne, je commence à manquer d’air, alors je respire de plus en plus rapidement, de façon saccadée. La panique grandi. Plus cette panique augmente, plus mon cerveau m’envoie des images qui me tourmentent, comme pour m’alerter de ce que je dois éviter … »

Il y évoque son quotidien, ses combats, sa lutte permanente.

Il poursuit son récit humblement et simplement.

Il écrit dans sa postface qu’il a « à cœur grâce à cet ouvrage, de faire la lumière sur certains aspects des évènements, ainsi que d’aider un maximum de camarades pouvant être atteints de stress post-traumatique, et qui ont du mal à verbaliser leur mal-être ».

Comme nous l’écrivions précédemment, être avocat de militaires, c’est défendre leurs droits et intérêts mais également partager parfois leurs souffrances les plus complexes et intimes et essayer de les comprendre, de les aider et les accompagner. Sans nul doute, ce récit autobiographique participe à notre acculturation et à notre compréhension.

Alors simplement, Monsieur Aurélie DHAUSSY : Merci et bon courage.

Rappelons qu’un numéro d’appel gratuit 08 08 800 321 Ecoute Défense a été mis en place et qu’il est « accessible à tous ceux qui sont confrontés à la difficulté d’exprimer leur souffrance ou sont témoins de la souffrance d’une personne de leur entourage. »

MDMH AVOCATS est également à vos côtés pour vous conseiller, vous assister et le cas échéant vous représenter : Indemnisation du militaire, Maladie, blessure et accident en service

Pour se procurer « Pourquoi l’Armée m’a quitté … » :

Pourquoi l’armée m’a quitté

https://livre.fnac.com/a15121763/Aurelien-Dhaussy-Pourquoi-l-Armee-m-a-quitte

Sur le même thème et pour approfondir, relire nos précédents articles :

° Militaires souffrant de syndrome post-traumatique (PTSD) ou troubles psychiques post-traumatiques (TPPT) : prise en charge des soins en milieu civil avant la concession d’une PMI : cliquer ici

° LE BLESSE DE GUERRE A TRAVERS LA PREUVE DE L’IMPUTABILITE DU SYNDROME DE STRESS POST-TRAUMATIQUE (PTSD) : cliquer ici

° Militaires de retour d’OPEX, syndrome post-traumatique et violences : « Voir du pays » un film à revoir : cliquer ici

© MDMH – Publié le 2 octobre 2020

crédit photo : Aurélien DHAUSSY – Graphisme Audrey JOURDAN – éditeur Sydney Laurent Edition

 

 

 

 

 

 

Maître Elodie MAUMONT