was successfully added to your cart.

Panier

Droit au chômage après l’armée des militaires radiés

Dans le prolongement de notre article sur les droits au chômage des militaires (voir notre article https://www.mdmh-avocats.fr/2019/07/31/droit-au-chomage-pour-les-militaires-les-dispositions-applicables/) qui reprend les textes applicables, MDMH Avocats communique deux plaquettes réalisées par la Direction des ressources humaines du ministère de la défense – défense mobilité permettant de comprendre les points essentiels relatifs à l’étendue des droits au chômage des anciens militaires sous contrat ou de carrière.

Comment demander ses droits au chômage

Vous pouvez utilement consulter la plaquette qui concerne votre situation.

Plaquette_Militaire_sous_contrat_CETIC

Plaquette_Militaire_de_carrière_CETIC-1

Les conditions principales ouvrant droit au chômage

Pour rappel, le montant de l’indemnité de chômage est ouvert pour les militaires ayant involontairement perdu leur emploi ou assimilés à une perte d’emploi.

Par ailleurs, il faut avoir travailler pour une durée minimale de 130 jours ou justifier de 910 heures de travail et ne pas avoir atteint un durée de services militaires ouvrant droit à une retraite à taux plein.

Dans le cas où le militaire ne dispose pas de droits au chômage au titre de son activité militaire pour l’une des raison citées, il pourra toutefois solliciter auprès de Pôle emploi la révision de ses droits après un délai de carence de 121 jours.

Attention également au montant de l’indemnité qui sera allouée ne sera pas forcément en rapport avec la solde réellement versée dès lors que le montant de l’indemnité de retour à l’emploi est calculée uniquement sur la base de la solde de base, l’indemnité de résidence au taux métropole et éventuellement le supplément familial de solde au taux métropole.

© MDMH – publié le 7 juillet 2021

crédit photo: Image par Gerd Altmann de Pixabay

Maître Aïda MOUMNI