LA COMMEMORATION DU 8 MAI 1945 : un peu d’histoire

Par 8 mai 2019Evènements

Par MDMH Avocats

« La guerre est gagnée ! Voici la victoire. C’est la victoire des Nations Unies, et c’est la victoire de la France. L’ennemi allemand vient de capituler devant les armées alliées de l’Ouest et de l’Est ».

Le 8 mai 1945, Charles de Gaulle s’exclamait face à la capitulation de l’Allemagne.

En effet, cette date marque la fin d’une période sombre de l’histoire et la victoire des Alliés.

Cet événement n’est pas une célébration pour autant mais une commémoration en considération des nombreux morts que cette guerre a engendrée parmi les civils mais aussi les militaires.

Pour rappel, le 8 mai 1945 représente en réalité le jour de l’officialisation de l’acte de reddition, l’ « Act of military surrender », signé la veille à Reims par les généraux représentant les 4 puissances, allemande, russe, américaine et française.

Puis à la demande de Staline une seconde rencontre a été organisée à Berlin en vue de signer l’acte de capitulation militaire, qui reprend essentiellement ce qui a été mentionné dans l’« Act of military surrender » du 7 mai 1945.

Mais en raison du symbole plus fort de cette capitulation sur le sol ennemi, c’est la date du 8 mai 1945 qui a été retenue pour célébrer la victoire et se souvenir de la libération des Etats occidentaux confrontés à la fougue du Nazisme.

Se souvenir des précédents drames de l’histoire c’est prendre conscience qu’ils ne doivent pas se reproduire.

Ainsi, la France perpétue la commémoration en ce jour férié.

© MDMH – Publié le 8 mai 2019.