was successfully added to your cart.

Panier

L’APPEL DU 18 JUIN 1940 : UN APPEL A LA RESISTANCE

MDMH AVOCATS

« La France n’est pas seule ! »

C’est en ces termes que le Général Charles de Gaulle appela à la résistance le 18 juin 1940, en direct à 22 heures sur les ondes de la BBC à Londres, un appel symbolique face à la capitulation de la France devant l’Allemagne.

Et pour cause, le 16 juin 1940, la voix des résistants au sein du Conseil des ministres se faisait faible et celle des tenants de l’armistice faisait écho.

Se destinant à une carrière militaire, le Général de Gaulle sorti de l’Ecole de Saint-Cyr en 1912, a combattu en tant que Lieutenant durant la Première Guerre Mondiale et en qualité de Général de Brigade à Montcornet en 1940.

Le Général de Gaulle venait d’accéder au poste de Sous-secrétaire d’Etat à la Défense nationale le 6 juin 1940, avant d’y être déchu et parti en exil à Londres

Pour autant, son rôle sera déterminant dans le sort de la France qu’il n’abandonna pas.

Le 18 juin 1940, avec le soutien de Winston Churchill, le Général Charles de Gaulle prononça un discours digne d’un serment libérateur pour la France.

Nonobstant le départ déjà confirmé de plusieurs résistants du sol Français, le Général donna espoir à cette France qu’il qualifia de « France libre » et encouragea les résistants présents sur le sol Français – tel que Pierre Mendès France- à rejoindre cette deuxième France à Londres.

Afrique équatoriale, Nouvelle-Calédonie et Etablissements français de l’Océanie et d’Inde, s’unirent à la France Libre. Les résistants intervinrent également au Liban et en Syrie afin d’empêcher l’ennemi de s’en servir comme terrain conquis à l’instar de nombreux pays d’Europe.

Le Général de Gaulle était devenu en quelques mois « la bête noire » de la France occupée par l’Allemagne nazie, si bien que le 2 août 1940, le Tribunal Militaire de Clermont Ferrand le condamna à la peine de mort.

Pour autant, la Libération de la France -entreprise de juin 1944 à mai 1945- donna raison au Général de Gaulle d’avoir cru en la résistance et a fortiori en la France libre.

« La France a perdu une bataille mais la France n’a pas perdu la guerre » .

L’appel du 18 juin 1940 demeure ainsi un symbole national pour la France

© MDMH – Publié le 15 juin 2018

Maître Aïda MOUMNI